Anne-Marie Voisard

Tandis que les employés de l’État négocient pour le renouvellement de leur contrat de travail, deux éminents spécialistes, Roch Bolduc et Louis Bernard, qui ont contribué à forger la fonction publique telle qu’on la connaît aujourd’hui, en appellent à une plus grande souplesse. Concrètement, cela va jusqu’à ramener les pourparlers à l’échelle locale, à l’exception de ce qu’ils nomment le « normatif lourd », c’est-à-dire les clauses qui ont une incidence monétaire.
Jean Pelletier. Ses homonymes sont nombreux… mais c’est tout de suite à lui qu’on pense en voyant ce nom. Jean Pelletier, ancien maire de Québec, la ville quatre fois centenaire dont il a porté le cœur historique au Patrimoine mondial de l’Unesco. Jean Pelletier, directeur de cabinet de Jean Chrétien, quand celui-ci était premier ministre du Canada et même avant, lorsqu’il dirigeait l’opposition. Sans oublier la présidence de Via Rail et son départ, pour le moins abrupt.  
Les temps sont durs. Le monde du travail est fortement secoué, tout comme, par le fait même, les syndicats qui défendent les salariés. Au Québec, en l’espace de cinq ans, les fermetures d’entreprises dans le secteur manufacturier ont causé la perte de 130 000 emplois. Où vont donc nos syndicats dans un tel contexte ?