Espagne: Bankia confiant dans le fait que l'Etat puisse rentabiliser son aide

Le président de Bankia Jose Ignacio Goirigolzarri, lors d'une conférence de presse à Madrid, le 26 mai 2012

Le président de la quatrième banque espagnole Bankia, José Ignacio Goirigolzarri, s'est dit dimanche confiant dans le fait que l'Etat puisse récupérer dans l'avenir l'aide record de plus de 20 milliards d'euros accordée à la banque.

"L'Etat va injecter des capitaux dans Bankia et l'obligation d'une société lorsqu'elle reçoit du capital, n'est pas de rendre ce capital, mais d'être capable de créer de la valeur et de rendre cet apport rentable", a déclaré M. Goirigolzarri dans un communiqué de Bankia.

Le président de la quatrième banque espagnole Bankia, José Ignacio Goirigolzarri, s'est dit dimanche confiant dans le fait que l'Etat puisse récupérer dans l'avenir l'aide record de plus de 20 milliards d'euros accordée à la banque.

"L'Etat va injecter des capitaux dans Bankia et l'obligation d'une société lorsqu'elle reçoit du capital, n'est pas de rendre ce capital, mais d'être capable de créer de la valeur et de rendre cet apport rentable", a déclaré M. Goirigolzarri dans un communiqué de Bankia.

"Cela sera la meilleure façon pour que l'Etat, quand il considérera que le moment est opportun et selon le mécanisme de son choix, puisse vendre les actions qu'il va prendre de Bankia au meilleur prix possible avec les bénéfices afférants pour les actionnaires", a ajouté le président de Bankia.

Bankia a annoncé vendredi avoir besoin de 19 milliards supplémentaires, soit un total de 23,5 milliards d'euros en ajoutant l'aide publique annoncée le 9 mai, sous forme de prêt transformé en participation, un sauvetage historique dans le secteur bancaire espagnol.

"C'est la priorité pour la nouvelle équipe à la tête de Bankia, de réaliser une gestion efficace, rigoureuse et transparente qui créer de la valeur", a-t-il ajouté.

Le président de Bankia s'était dit "certain" samedi que l'Etat espagnol financerait l'aide exceptionnelle de 19 milliards supplémentaires demandée par le groupe bancaire, affirmant que le plan avait été établi grâce à une "collaboration forte avec la Banque d'Espagne et le ministère de l'Economie".

Partagez cet article




commentaires

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.