Été 2012 - No. 170

Articles de ce numéro

Alan Greenspan, ancien président de la Réserve fédérale américaine, ne voit qu’une seule issue à la crise européenne : l’union politique. Le défi des États-Unis quant à eux est de réduire leur énorme dette sous peine d’être sanctionnés par les marchés. L’un comme l’autre risquent d’être contraints de faire ce qui les a toujours rebutés. Renoncer à une partie de leur souveraineté pour l’un et augmenter les impôts pour l’autre... Voici le point de vue d’un homme d’expérience que la situation économique mondiale préoccupe au plus haut point, à commencer par celle de l’Europe.
Les semaines précédant la haute saison ont été pénibles pour Air Canada, principal transporteur aérien du pays. Décote financière, conflits avec ses travailleurs, concurrence nationale impitoyable, image à redorer... L’avenir est plus qu’incertain pour l’ancienne société d’État, qui vient de franchir le cap des 75 ans.
Il semble que le gaz naturel soit appelé à demeurer la source d’énergie majeure de ce siècle et du suivant. Et que, dans un après-pétrole avec moins de nucléaire, cette énergie fossile occupera une place dominante dans l’offre énergétique mondiale, en complémentarité avec les énergies renouvelables.
La réunion du G20 à Mexico les 18 et 19 juin prochains sera la plus déterminante de sa courte existence. Il faudra, après la récente (et décevante) réunion du G8, qu’il s’en dégage un « leadership » susceptible de tirer l’Europe de cette crise économique qui contribue à mettre en difficulté l’économie mondiale.
Le Canada est loin de déployer assez d’efforts pour profiter de l’extraordinaire ascension économique de l’Asie, déplore le grand patron de McKinsey & Company, Dominic Barton. Il serait pourtant très bien placé pour le faire.
Le vaste territoire de Parcs Canada propose une panoplie d’activités, de la simple randonnée aux plus grandes escapades. Regroupant 42 parcs nationaux, 167 lieux historiques et 4 aires marines, l’agence fédérale protège et promeut ces espaces qui ont façonné la géographie et le cours de l’histoire du pays.
Avec les tourmentes politiques que nous traversons, il est agréable de rencontrer un ministre qui a l’assurance tranquille d’un capitaine convaincu que son paquebot tient le cap, même au cœur de la tempête ! Car c’est bien un énorme paquebot que pilote le docteur Yves Bolduc, ministre de la Santé dans le cabinet Charest depuis le 25 juin 2008. Quand il braque sa lunette sur l’avenir, loin de voir s’amonceler des nuages annonciateurs de catastrophes, le ministre entrevoit plutôt de belles éclaircies, autant pour son ministère que pour ses concitoyens, une population vieillissante en demande croissante de soins.
Ce printemps, ils ont été de toutes les tribunes et de tous les débats. Ils font partie de la génération qui, demain, sera aux commandes du Québec. Nous connaissons leurs positions sur les droits de scolarité, mais que pensent les leaders étudiants de l’avenir économique du Québec ? FORCES leur a posé la question.
Pour sortir de la crise économique, il faut des idées, de la créativité. Tous les peuples en sont pourvus. Mais une société peut s’organiser pour réprimer la créativité et les idées, du moins pendant un certain temps. C’est ce que font les dictateurs. Ils savent la menace que représente pour eux la liberté de penser des citoyens.
Son rôle est de recevoir les plaintes des citoyens à l’égard du gouvernement et, si elles sont fondées, de voir à ce que soient réparés les préjudices qu’ils ont subis. Elle ne manque pas de travail, on s’en doute !
« Là où l’inconscience et l’absence de responsabilité ont entraîné la crise, nous n’autoriserons pas un retour aux pratiques bancaires antérieures. » C’était la résolution qu’avaient prise les dirigeants du G20 à Pittsburgh le 25 septembre 2009. Mais aucun signataire ne s’y est tenu aussi fermement que l’Union européenne.
Le protectionnisme, même s’il agonise de-puis longtemps, a la vie dure. Il survit encore malgré plus d’un demi-siècle de labeur de la part du GATT puis de l’OMC et malgré la signature d’un grand nombre d’accords de libre-échange, régionaux ou autres.