Énergie

L’efficacité énergétique : un moteur économique vert

Au Québec comme ailleurs dans le monde, l’efficacité énergétique est devenue la cible d’investissements d’envergure.  

Pour atteindre la cible d’économies d’énergie de 11 milliards de kilowattheures visée par la stratégie énergétique du gouvernement du Québec à l’horizon de 2015, Hydro-Québec, ses partenaires et ses clients investiront quelque trois milliards de dollars en efficacité énergétique au cours des prochaines années.

À cela s’ajoutent les investissements prévus dans le même domaine par l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec, l’Office de l’efficacité énergétique du Canada, le Fonds municipal vert, ainsi que diverses entreprises de distribution d’énergie.

Les investissements en efficacité énergétique sont triplement avantageux pour le Québec. Ils stimulent l’activité économique dans le secteur du bâtiment, ils contribuent à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’équilibre budgétaire des ménages, et ils atténuent les retombées sur l’environnement, particulièrement au chapitre des émissions de gaz à effet de serre.

Un stimulant de l’activité économique

Au cours des six prochaines années, les investissements considérables d’Hydro-Québec et de ses clients en efficacité énergétique permettront de soutenir annuellement près de 4 000 emplois en moyenne, notamment pour les électriciens, les calorifugeurs, les menuisiers, les plombiers et autres professionnels du bâtiment. Ils profiteront également aux employés des entreprises forestières, aux fabricants et aux distributeurs de matériaux et d’appareils électriques, aux cimenteries et aux techniciens et ingénieurs spécialisés en efficacité énergétique.

Contrairement aux grands projets de création d’infrastructures ou d’aménagement hydroélectrique, les projets en efficacité énergétique, de par leur nature même, ne sont pas soumis à un long processus d’ingénierie et d’analyse des retombées environnementales. Ils peuvent donc démarrer rapidement et être réalisés en quelques mois.

Autre avantage des investissements en efficacité énergétique : leur répartition dans l’ensemble des régions du Québec. En effet, partout où se trouvent des bâtiments résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels, il y a possibilité d’améliorer la performance énergétique.

Un facteur de compétitivité

En stimulant par des appuis financiers les investissements en efficacité énergétique, Hydro-Québec consolide la position concurrentielle des entreprises québécoises et contribue à l’équilibre budgétaire des institutions publiques.

Ainsi, le programme Appui aux initiatives – Optimisation énergétique des bâtiments permet aux entreprises et aux institutions de récupérer en quelques années leurs investissements en matière d’efficacité énergétique.

Grand lauréat des Prix d'Excellence MIEUX CONSOMMER décernés par Hydro-Québec, le Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup, par exemple, réalisera des économies d’énergie annuelles de quelque 110 000 dollars.

Outre une enveloppe thermique efficace et un système intégré de gestion de l’énergie, le Centre Premier Tech, un complexe dédié aux sports de glace, fait appel à plusieurs technologies pour optimiser sa performance énergétique.

Ainsi, on récupère la chaleur dégagée par les compresseurs du système de réfrigération pour chauffer les gradins, les locaux, l’eau de consommation et l’eau employée pour le surfaçage de la glace. Cette chaleur sert aussi à faire fondre la neige retirée durant le surfaçage. De plus, une banque de glace permet de stocker le froid et de déshumidifier l’air des gradins. Un système géothermique à boucle fermée sert également à déshumidifier et à chauffer l’air de la patinoire Premier Tech, voisine de la glace Cité des jeunes.

Les économies obtenues s’ajoutent aux avantages d’un bâtiment particulièrement confortable et polyvalent.

Du côté du réseau de la Santé, l’Institut de réadaptation de Montréal a adopté des mesures qui ont accru considérablement la performance énergétique du bâtiment, réduisant de plus du quart sa facture énergétique. En outre, les mesures adoptées ont entraîné plusieurs améliorations techniques qui se traduisent par des gains de confort, une plus grande fiabilité, une sécurité accrue et un environnement plus sain.

Les économies annuelles de plus de 180 000 dollars ainsi réalisées pourront être affectées à des activités directement liées à la mission de l’institution.

Les investissements en efficacité énergétique permettent aussi aux gouvernements municipaux d’offrir à leurs contribuables de meilleurs services à meilleur coût.

Ainsi, par exemple, le Programme d’optimisation des feux de signalisation mis en œuvre par Hydro-Québec a permis de remplacer plus de 40 000 feux, dans 63 municipalités et sur les routes relevant de la compétence du ministère des Transports du Québec.

En plus de consommer 90 % d’énergie en moins et d’avoir une durée de vie beaucoup plus longue, les feux de signalisation à diodes électroluminescentes (DEL) assurent une meilleure visibilité, quelles que soient les conditions climatiques. Pour la Ville de Lévis, le remplacement de 2 465 feux de signalisation s’est traduit par des économies de 50 000 dollars par an.

Les grandes entreprises québécoises participent également aux programmes d’efficacité énergétique d’Hydro-Québec en vue d’améliorer leur performance et leur compétitivité.

Le Réseau Écolectrique regroupe d’ailleurs plus d’une vingtaine de grandes entreprises qui ont réduit leur consommation d’électricité de 5 % ou plus, au nombre desquelles Alcan, IBM, Molson et Bombardier Transport.

Outre leur influence sur la compétitivité des entreprises et sur le rendement des institutions, les investissements en efficacité énergétique ont également pour effet de réduire la facture énergétique de l’ensemble des consomateurs québécois. Grâce aux programmes Novoclimat et Rénoclimat, à la certification des fenêtres et portes-fenêtres Energy Star, au programme d’installation de thermostats électroniques et au soutien à l’installation de systèmes géothermiques, le parc d’habitations du Québec offre désormais davantage de confort à un coût moindre.

Un bienfait pour l’environnement

L’efficacité énergétique contribue à la préservation à long terme de l’environnement. Même si l’électricité du Québec provient presque exclusivement de sources d’énergie renouvelable, il est écologiquement rentable de la consommer d’une manière responsable.

Les programmes d’efficacité énergétique ne visent pas uniquement une réduction de la consommation d’énergie ; ils tiennent aussi compte des retombées environnementales des matériaux et des appareils utilisés. Ils favorisent notamment, comme dans le cas du Programme d’optimisation des feux de signalisation, l’utilisation d’éléments dont la durée de vie est plus longue.

Hydro-Québec va même jusqu’à récupérer les réfrigérateurs et congélateurs de plus de dix ans afin de traiter chacune de leurs composantes selon des normes environnementales très rigoureuses. Le programme RECYC-FRIGO Environnement vise le recyclage d’au moins 95 % des matériaux contenus dans les appareils récupérés. Il permet également d’éviter que ces appareils énergivores n’entreprennent une deuxième carrière sous la forme d’armoires à houblon.

L’électricité économisée n’est pas perdue. Il y aura toujours des sources d’énergie polluantes auxquelles l’hydroélectricité du Québec pourra se substituer. Notre énergie propre et renouvelable peut prendre la relève de centrales au charbon ou au mazout des réseaux voisins, ce qui contribue à réduire les émissions planétaires de gaz à effet de serre et à retarder l’épuisement des ressources mondiales. C’est un exemple concret d’action locale dans une perspective planétaire.

Lire davantage sur ces sujets

Partagez cet article




commentaires

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.