Hiver 2009-2010 - No. 160

Articles de ce numéro

La crise actuelle résulte d’une gestion financière désastreuse, surtout américaine. Elle touche toute l’économie mondiale, et le système monétaire n’est pas épargné. Le roi dollar vacille. Le huard s’envole sans causes fondamentales, avec les dommages que l’on constate. L’euro se comporte en jeune premier. Quant à l’or, il renoue avec son éternel rôle de refuge en cas de tourmente. Comme un milliard d’êtres humains de plus ont maintenant  les moyens d’acheter des bijoux, le malheur ne plane pas au-dessus de Malartic !
Les États peuvent-ils vivre durablement avec d’énormes déficits budgétaires ? À cette question, le bon sens populaire répond non. Personne ne peut longtemps dépenser plus qu’il ne gagne.
Kenneth Rogoff en a vu et analysé, des crises. Cet ancien économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI), aujourd’hui professeur d’économie et d’administration publique à l’Université Harvard, a coécrit récemment avec Carmen Reinhart le livre This Time is Different: Eight Centuries of Financial Folly1,  qui présente une analyse de l’actuelle conjoncture à travers le prisme de huit siècles de crises.
La cupidité est une maladie insidieuse et contagieuse. Elle prend des proportions épidémiques de nos jours tandis que nous cherchons toujours en vain le vaccin, le remède pour nous protéger de ce mal. La cupidité se propage dans toute une société par l’envie de posséder les avantages de l’autre, par le sentiment d’être sous-payé pour la « valeur » de ses services, relativement parlant…
Le président américain Barack Obama a finalement choisi d’envoyer 30 000 militaires de plus en Afghanistan.
Gautier Dirckx, président et chef de la direction de BNP Paribas (Canada) En poste à Montréal depuis 15 mois, ce gestionnaire de 47 ans salue la performance des banques canadiennes, mais refuse de prendre ce ton béatement optimiste qu’affiche souvent le banquier traditionnel pour inspirer confiance…
À l’approche des Fêtes, FORCES a demandé au président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Gaétan Barrette, de nous faire un bilan annuel. Avec sa verve habituelle, il nous livre le fond de sa pensée sur l’euthanasie, la lutte contre le cancer, la grippe A-H1N1 et les patients qui fouillent le Web en quête de solutions à leurs ennuis de santé… 
En refusant de voter en faveur de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, le gouvernement canadien a surpris la communauté internationale. Traditionnellement considéré comme à l’avant-garde dans le domaine, le Canada a soudainement tourné le dos à un texte qu’il avait pourtant soutenu en 2006. Quelles sont les raisons d’un tel revirement ? Pourquoi Ottawa continue-t-il de nourrir des craintes face à une déclaration approuvée par la quasi-totalité des nations du globe ? Forces lève le voile sur la question.
Il y a de cela environ cinq à six mille ans sont survenus des événements hors du commun qui ont modifié à jamais la topographie du Labrador. L’étoile qui apparut alors n’était pas une super nova comme celle de Bethléem ou celle de Kepler (1604), mais bien une étoile de plein droit. Après tant de siècles, elle brille toujours de tous ses feux au bout de la queue de la Petite Ourse.
AVENUES vous ouvre les pages de l’imaginaire de quatre véritables personnages : les bédéistes Jimmy Beaulieu et Michel Rabagliati, l’historienne Mira Falardeau et le libraire Martin Dubé.