Économie

Ces européens qui investissent au Québec: SAP Labs Canada

Établie à Montréal en 1998, SAP Labs Canada appartient au réseau mondial de recherche et de développement de la société allemande SAP AG, chef de file mondial dans le domaine des logiciels de gestion.
 

  Le laboratoire de Montréal, l’un des dix centres du réseau, emploie aujourd’hui plus de 400 personnes, auxquelles devraient s’ajouter 100 nouveaux employés d’ici 2009. Les développeurs de l’entreprise montréalaise conçoivent des applications de gestion de la relation client et de la mobilité, en plus de créer et de mettre en œuvre des solutions de pointe pour les processus de gestion stratégique des entreprises de commerce et de services.

            La superficie du laboratoire montréalais est passée récemment de 17 000 pieds carrés à plus de 75 800. Montréal a été un choix stratégique pour SAP AG. Selon Maria Codipietro, directrice générale de SAP Labs Canada, l’environnement remarquable pour la recherche qu’ont créé conjointement le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal a su attirer l’entreprise. Selon elle, la main-d’œuvre compétente, multiculturelle et multilingue, l'appui du secteur public – notamment celui des établissements d'enseignement –, des coûts stables et une infrastructure fiable assurent la réussite des entreprises établies dans la région.

            Chaque année, SAP investit plus de 1,4 milliard de dollars en recherche et développement dans ses 10 laboratoires situés en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Les logiciels d’avant-garde créés à Montréal s’adressent à des entreprises de toutes tailles, dont le CN, Bombardier, Gaz Métro, Héma-Québec et Sidelco (systèmes d’alarme).

            Maria Codipietro précise qu’elle a pour tâche d’élargir la clientèle de SAP Labs. « Nous nous définissons comme un acteur d’envergure de la communauté de recherche et du secteur du logiciel à Montréal. À ce titre, nous comptons jouer le rôle de moteur économique et de levier de développement des compétences techniques et de la main-d’œuvre, non seulement à Montréal, mais aussi au Québec et au Canada », confie-t-elle. Elle ajoute que l'alliance formée avec le gouvernement provincial et la Ville, de même qu’avec le milieu local du développement logiciel, a été un tremplin pour la croissance de SAP Labs depuis 10 ans. « Ce partenariat nous permettra de demeurer un catalyseur de croissance locale durant les prochaines années. »

            En tant que membre du réseau de R-D de SAP, le laboratoire de Montréal travaille pour les autres membres, mais il leur fait aussi concurrence dans le développement de logiciels. En effet, depuis sa création, le laboratoire obtient un nombre croissant de ce type de mandats, dont le plus récent est celui du centre mondial de soutien SAP Business One, qui vise à appuyer l’essor rapide des activités de SAP auprès des petites et moyennes entreprises. « Nous prévoyons que notre croissance continue dans la création de logiciels nous permettra d'apporter une contribution importante en matière d’expertise à Montréal », conclut Maria Codipietro.

Lire davantage sur ces sujets

Partagez cet article




commentaires

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.