Automne 2011 - No. 167

Articles de ce numéro

Des centaines d’aînés du Québec ont vaincu leur trac pour monter sur les planches et vivre leur rêve de gloire et de célébrité. Lancé il y deux ans, le concours Étoile des aînés a cette fois-ci couronné 11 gagnants provenant de différentes régions du Québec.
La légitimité de l’intervention de l’OTAN en Libye découle de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui repose elle-même sur la Responsabilité de protéger (R2P), un concept canadien.
Les idées qui mènent le monde l’ont souvent mené vers des avenues progressistes, mais aussi, parfois, vers l’anarchie plutôt que vers la liberté. C’est ce que la situation économique américaine illustre actuellement : une crise qui résulte en grande partie d’un cheminement idéologique complexe et tordu.
L’absence volontaire de logique dans la civilisation occidentale est vraiment fascinante. Nous nous félicitons de la liberté qu’offrent les téléphones intelligents, Twitter et Internet, sous leurs formes nouvelles et révolutionnaires avec l’utilisation qu’en font les jeunes de la place Tahrir, de Tunisie ou de Syrie.
Prix Nobel d'économie, Joseph Stiglitz voit noir
Le cri d'alarme de l'ex-président de la Commission Européenne. Jacques Delors : l'euro et l'Europe au bord du gouffre
Résilient lors de la Grande Récession de 2008-2009, le Canada est le premier pays industrialisé à frapper à la porte d’une nouvelle récession. 
Le nouveau patron de l’Autorité des marchés financiers du Québec (AMF), Mario Albert, aura un emploi du temps fort chargé au cours des prochains mois, alors que son organisme continue d’essayer de s’adapter aux nouvelles normes et aux nouveaux impératifs d’un secteur durement remis en cause durant la crise financière.
Tooryalai Wesa a vécu 13 ans au Canada avant d'accepter, en décembre 2008, de retourner en Afghanistan à titre de gouverneur de la province de Kandahar. Kandahar, là où les soldats canadiens étaient stationnés jusqu'en juillet dernier. Les soltats sont partis, lui est resté.
Mthuli Ncube m’avait promis une entrevue, mais peinait à s’extirper d’un groupe d’hommes d’affaires américains. Séduits par la conférence qu’il venait de donner, ceux-ci voulaient savoir dans quel pays d’Afrique investir leurs millions. Ils cherchaient un État politiquement stable et qui ne soit pas antiaméricain. Il leur a suggéré le Botswana.
Les temps sont difficiles pour le secteur municipal. Rumeurs de corruption, conflits d’intérêts présumés, infrastructures défaillantes… les médias ne sont pas tendres pour les élus et les gestionnaires des villes. Cependant, tout n’est pas aussi sombre qu’il y paraît.
Au moment où les Québécois assistent à la fermeture de chenils où des chiens sont maltraités, des toutous plus chanceux vivent une expérience tout autre.

Pages