Automne 2006 - No. 147

Articles de ce numéro

Le directeur de l’OMC, Pascal Lamy, est très inquiet du sort qui attend le cycle de Doha, et il a raison. En effet, de toutes les organisations à vocation planétaire, c’est sans doute l’OMC qui s’est le mieux acquittée de sa mission jusqu’à ce jour et a le plus contribué à changer positivement le contexte socio-économique mondial.
Le taux de change entre le dollar canadien et américain a historiquement beaucoup varié. Les plus vieux d’entre nous se rappelleront qu’en 1974, le dollar canadien avait atteint 1,04 $ US, mais qu’il était ensuite retombé à 0,87 $ en 1979. Dans les années 1980, son plancher a été de 0,69 $ pour ensuite remonter à 89,34 $ en novembre 1991. En 1996, il ne valait que 0,73 $, et il tombe à un nouveau plancher en novembre 2001, à seulement 0,62 $ US. Mais presque cinq ans plus tard, en septembre 2006, il reprend du mieux en atteignant 0,90 $ ! Que nous réserve l’avenir ? Le huard va-t-il continuer son ascension et atteindre la parité avec le billet vert américain ou, au contraire, va-t-il reculer pour revenir au niveau de 2001 ? Dans l’une ou l’autre hypothèse, y compris le scénario intermédiaire d’un maintien du statu quo, quels seront les impacts sur l’économie canadienne ?
Les fonds de couverture (hedge funds) confèrent un grand pouvoir économique à des intervenants qui n’ont de compte à rendre à personne d’autre que leurs investisseurs. Leurs agissements incitent à une gestion à court terme des entreprises et peuvent changer ou façonner toute la structure industrielle d’un pays.
Le ciel s'éclaircit pour l'industrie aéronautique montréalaise. Avec Seattle et Toulouse, Montréal se classe parmi les trois plus grands pôles mondiaux dans ce secteur d'activité et entend bien profiter du retour de la rentabilité chez les transporteurs aériens, ainsi que de la croissance fulgurante des nouveaux marchés. Mais pour ce faire, ses entreprises, qui représentent 60 % de l'industrie aéronautique canadienne, devront s'adapter à l'arrivée de nouveaux concurrents, au changement des modes de production, ainsi qu'à la difficulté de trouver la main-d'œuvre nécessaire.
  « Le terrorisme a transformé la terre en champ de bataille », a dit Élie Wiesel, prix Nobel de la paix. Les champs peuvent-ils, demain, devenir virtuels ? Doit-on avoir peur du cyberterrorisme ? Plutôt…
Lyrtech, entreprise spécialisée dans les technologies de traitement de signaux numériques, a été classée, fin septembre, parmi les trois sociétés québécoises les plus prometteuses dans le cadre du palmarès Technology Fast 50, édition 2006, de Deloitte. C'est sous l'impulsion de Migüel Caron que cette entreprise en croissance de la ville de Québec a pu glaner ces lauriers.
Les pouvoirs publics de tous ordres doivent se concerter pour donner un statut de ressource naturelle nationale au fleuve Saint-Laurent, afin de créer un véritable pôle mondial d’attraction touristique, comparable aux plus beaux parcs de la planète.
Le 7 novembre prochain, les Américains éliront les 435 membres de la Chambre des représentants et le tiers des 100 sénateurs. Le président Bush a encore deux ans à accomplir dans son second et dernier mandat. Il est donc, dans le jargon politique, un « lame duck », un canard boiteux, un homme dont le prestige et le pouvoir politique sont affaiblis. Ces élections législatives de 2006 sont ainsi en voie de devenir un véritable référendum sur George W. Bush et sur la guerre en Irak.
Le marketing ciblant les enfants est devenu un enjeu de société. Débordant le cadre familial, cette problématique touche le droit des enfants à grandir et la liberté des parents de les élever sans que leurs efforts soient sapés par des intérêts commerciaux et la quête du profit.
À vingt-huit ans, le chef d’orchestre Jean-Philippe Tremblay est un éloquent ambassadeur de la musique au Québec. Moins flamboyant et présent dans les médias que son aîné Yannick Nézet-Seguin, il accomplit son parcours artistique avec discrétion, sobriété et assurance, dirigeant les grands orchestres de Londres et se préparant à une tournée en Chine.

Pages