Printemps 2006 - No. 145

Articles de ce numéro

Toutes les télévisions du monde ont diffusé les images des scènes de violence qui ont enflammé, à la fin de l’année dernière, plusieurs banlieues françaises. Il convient certes de ramener les faits à de justes proportions : la France entière n’était pas à feu et à sang ; seules quelques dizaines de quartiers sensibles ont été touchées.
La construction des Amériques a déjà pris un retard de cinquante ans sur celle de l’Europe et, après l’échec lamentable de la rencontre de Mar del Plata en novembre 2005, on ne perçoit guère d’espoir pour l’avenir et on ne sent aucun élan vers quelque projet mobilisateur pour l’ensemble de notre continent.