Hiver 2010-2011 - No. 164

Articles de ce numéro

C’est le ministre brésilien des finances, Guido Montega, qui a le premier utilisé le mot « guerre » pour dénoncer les manipulations monétaires auxquelles se livrent certains pays. Ce qui pourrait remettre en cause le dollar américain comme monnaie de référence internationale.
Le Québec et la France sont en voie d’achever la mise en place d’un nouveau type de mécanisme de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles, qui fera date. Cette étape importante sera certainement suivie d’autres dans un monde où la chasse aux talents s’intensifie et où les barrières internationales tombent, y compris pour la main-d’œuvre.
« Il faut faire en sorte que les médecins omnipraticiens et les spécialistes soient payés de façon concurrentielle par rapport au reste du Canada. En ce qui concerne les omnipraticiens, le problème [de leur rémunération] réside dans le fait qu’ils "produisent" moins que les spécialistes parce qu’ils voient moins de patients.
Entrevue avec John F. Barrett, président du conseil et président-directeur général du Western & Southern Financial Group, établi à Cincinnati (Ohio). Entreprise Fortune 500 Western & Southern Financial Group (W&S) existe depuis 1888, d’où son nom inspiré des grands chemins de fer américains. Il offre tous les services financiers, de l’assurance-vie en pas­sant par la gestion de fortune et les fonds communs de placement, entre autres. Ce holding privé détient 14 entreprises, dont Western & Southern Life Insurance company, Colombus Life Insurance Company, Lafayette Life Insurance Company, National Integrity Life Insurance Company, Eagle Realty Group, Fort Washington Savings Company, Capital Analysts Incorporated, et IFS Financial Services. En 2009, W&S a enregistré un bénéfice net de 202 millions de dollars, comparativement à une perte de 29 millions de dollars en 2008. Au 30 septembre 2010, ses actifs propres ou sous gestion s’élevaient à 49 millions de dollars. Standard & Poor’s accorde à W&S une cote de AA+, et la classe 8e parmi les compagnies d’assurance à l’échelle mondiale. W&S fait partie des 500 entreprises citées au palmarès du magazine Fortune. Invité au Toronto Forum for Global Cities en novembre dernier pour donner son point de vue sur la sortie de la récession, John F. Barrett a soutenu que la croissance économique devait s’appuyer sur deux facteurs fondamentaux : la pérennité des entreprises et l’engagement dans la collectivité. Western & Southern, la société qu’il dirige, est un exemple de réussite même en période de crise.
Lors d’un dîner, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, au lieu de prononcer l’allocution habituelle, fit une présentation PowerPoint sur les accomplissements de Montréal, tout en circulant entre les tables des convives. Si le procédé sembla, de prime abord, saugrenu dans le contexte, l’exposition de faits d’armes incontestables mais largement méconnus de cet auditoire de Montréalais enracinés produisit un effet de nette surprise. Le maire ne présentait, bien sûr, qu’un côté de la médaille ; toutefois, l’autre côté, moins reluisant, est déjà bien connu et largement médiatisé. Il en va de même pour l’état du Québec…
Des entreprises d’envergure internationale se sont installées ces dernières années à Montréal, devenue une des capitales mondiales de l’industrie du jeu vidéo. Elles ont créé des milliers d’emplois, mais avec les contrecoups de la crise économique et l’arrivée des géantes THQ et Warner Bros, les entreprises québécoises craignent le pire. 
Le Conseil mondial de l’énergie a fait parler de lui en septembre dernier, lors de son congrès triennal tenu au Palais des congrès de Montréal. Il y fut beaucoup question de gaz de schiste, dont la découverte venait de repousser l’échéance fatidique de l’épuisement des réserves d’énergies fossiles. Une bonne nouvelle pour les participants au Congrès, mais une catastrophe pour les écologistes qui, convaincus des effets néfastes des gaz de schiste sur l’environnement, manifestaient à l’extérieur.
Les compagnies d’assurance offrent un nombre croissant de produits visant à limiter les retombées financières du cancer et d’autres maladies graves sur les malades. Ces primes, qui connaissent un succès grandissant, ne répondent cependant pas aux besoins de tous, et leur coût peut s’élever à des milliers de dollars.
Robert Dépatie ne doute pas une seconde du succès de l’incursion de Vidéotron dans le sans-fil. Sans me dévoiler de chiffres, il mentionne avec un sourire entendu que les résultats du premier trimestre d’exploitation dépassent les objectifs.
Le Québec abrite parmi les plus beaux spécimens d’orgue au monde, et l’arrivée d’un instrument de taille à l’Adresse symphonique – la nouvelle salle de concert acoustique en construction – devrait consacrer Montréal comme destination de choix des organistes. AVENUES vous propose de parcourir l'histoire de Montréal, ville aux cent clochers mais aussi aux multiples orgues. Encore trop méconnu, cet instrument occupe pourtant une place imposante dans l’univers sonore et historique de la métropole. 
Le 9 janvier dernier, je quittais Montréal pour une mission d’une semaine, destination Tunis. Je me rendais en terrain connu, ma première visite remontant à 1978. J’ai toujours eu une fascination pour cette terre de dialogue, de civilisation et d’hospitalité.