Yvan Allaire

Lors de son discours inaugural du 23 février 2011, le premier ministre Jean Charest a parlé avec éloquence et clairvoyance des richesses naturelles du Québec. Il a raison. De l’eau à l’or, en passant par toutes les ressources minières, la surenchère mondiale pour les ressources naturelles chauffe les prix. Nos gouvernements doivent démontrer une grande intelligence politique pour maximiser les bénéfices de ces ressources pour tous leurs citoyens.
Les fonds de couverture (hedge funds) confèrent un grand pouvoir économique à des intervenants qui n’ont de compte à rendre à personne d’autre que leurs investisseurs. Leurs agissements incitent à une gestion à court terme des entreprises et peuvent changer ou façonner toute la structure industrielle d’un pays.