Québec

Jeux de Rio : Les Olympiens du Québec

Une très bonne performance permettrait au Canada de récolter autour de 18 médailles. De ce lot, quelques podiums seront probablement obtenus grâce au Québec. Qui sont les athlètes québécois à suivre aux Jeux olympiques de Rio qui se tiendront du 5 au 21 août 2016 ? Alexandre Gascon, journaliste à la recherche, attitré à cet événement sportif de l’été à Radio-Canada, et Luc Bellemare, journaliste à RDS qui en sera à ses septièmes Jeux comme reporter, ont partagé leurs prédictions avec Forces.

PLONGEON

Jennifer Abel Discipline : plongeon à 3 m Âge : 24 ans

Pamela Ware Discipline : plongeon à 3 m Âge : 23 ans

Roseline Filion Discipline : plongeon à 10 m Âge : 28 ans

Meaghan Benfeito Discipline : plongeon à 10 m Âge : 27 ans

Comme le veut la tradition, les attentes sont élevées pour les plongeurs du Québec. En effet, l’équipe féminine de plongeon pourrait bien rafler le plus gros lot de médailles parmi tous les athlètes québécois. Surnommée le « Fab Four », le quatuor des « fabuleuses » est certainement à suivre cet été. « À toutes les épreuves où elles vont participer, il y a une chance de podium, indique Luc Bellemare. À la tour de 10 mètres, Roseline et Meaghan performent à un haut niveau de manière constante sur le circuit international. C’est le cas particulièrement en nage synchro, discipline où elles ont remporté la médaille de bronze à Londres (2012). Elles sont à l’apogée de leur carrière présentement. » Il s’agit de leurs troisièmes Jeux en équipe. Au tremplin de trois mètres, un des duos à battre en synchro sera composé de Jennifer Abel et Pamela Ware : « Tout va vraiment bien entre les deux. Elles gagnent aussi régulièrement des médailles lors des compétitions mondiales. Même individuellement, chacune a des chances de se rendre au podium. Jennifer Abel est sans contredit une étoile montante. Si tout va bien, elle remportera quelques médailles à Rio. »

CYCLISME

Hugo Barrette Discipline : épreuves de vitesse sur piste Âge : 24 ans

Premier athlète originaire des Îles-de-la-Madeleine à se rendre aux Jeux -olympiques, il a manqué de peu sa chance de participer à ceux de Londres en 2012. Aux Jeux panaméricains de l’an dernier, Hugo a remporté trois médailles. Un sérieux accident subi l’automne dernier a ralenti sa progression : « Dans l’échiquier mondial, il n’est pas dans le top trois, mais conserve tout de même une petite chance de causer une belle surprise en montant sur le podium », selon Luc Bellemare.

Karol-Ann Canuel Discipline : coureuse cycliste sur route Âge : 28 ans

En 2014 et 2015, elle est championne du contre-la-montre par équipe et détient le titre actuel de championne canadienne du contre-la-montre individuel. Selon Alexandre Gascon, elle « pourrait faire quelque chose de bien à Rio. Il sera intéressant de l’avoir à l’œil. Elle a connu des hauts et des bas au cours des dernières années. En une journée de compétition, l’athlète d’Amos pourrait causer toute une surprise ».

BOXE

Ariane Fortin Discipline : boxe, moins de 75 kg Âge : 31 ans

Boxe Canada a nommé Ariane boxeuse féminine de l’année en 2006, 2008 et 2009. Deux fois titrée championne du monde, elle a raté sa chance de participer aux Jeux de Londres en 2012. Depuis, elle accumule les bonnes performances, obtenant notamment la médaille de bronze aux championnats du monde en 2014. « Elle a probablement encore en tête ce qui est arrivé en 2012, rappelle Luc Bellemare. Ariane va à Rio avec l’intention de gagner. Une place sur le podium est très envisageable dans son cas, quoique la médaille d’or soit peu probable. Dans les sports de combat comme la boxe, beaucoup se joue sur le sort du tirage. »

JUDO

Antoine Valois-Fortier Discipline : judo, moins de 81 kg Âge : 26 ans

Quatre ans après sa médaille de bronze surprise aux Jeux de Londres, les connaisseurs prédisent un podium pour cet athlète originaire de Québec. « Il serait certainement déçu s’il n’obtenait pas de médaille à Rio, explique Alexandre Gascon. Antoine a remporté l’argent aux championnats du monde en 2014 et il se maintient parmi les trois meilleurs judokas au monde depuis. » Avec son entraîneur double médaillé olympique Nicolas Gill, il a certes des bases solides pour offrir une bonne performance au Brésil.

Catherine Beauchemin-Pinard Discipline : judo, moins de 57 kg Âge : 22 ans

Elle est la seule judoka canadienne à avoir remporté deux médailles aux championnats du monde juniors de l’IJF. En 2015, elle a décroché la médaille de bronze des championnats panaméricains d’Edmonton. « Elle est sous le radar, dit Alexandre Gascon. Ce sont ses premiers Jeux. Elle est bien classée comme sixième du monde dans sa catégorie, et il y a normalement beaucoup de surprises lors d’un tournoi de judo. »

LUTTE

Dorothy Yeats Discipline : lutte, moins de 69 kg Âge : 22 ans

Elle a remporté l’or aux Jeux du Commonwealth en 2014 et a été la championne du monde junior à 67 kg en 2012 et 2013. « Elle est jeune, mais a des chances raisonnables d’atteindre le podium. Dorothy a eu un beau parcours lors des dernières années, ayant remporté l’or aux Jeux panaméricains de Toronto dans la catégorie des 69 kg », rappelle Alexandre Gascon.

BASKETBALL

Lizanne Murphy Discipline : basketball, ailière Âge : 32 ans

Lizanne est la seule québécoise membre de l’équipe du Canada de basketball féminin. À l’été 2012, elle a participé aux Jeux de Londres où les Canadiennes ont été battues en quarts de finale par les États-Unis. En 2015, le Canada a remporté les Jeux panaméricains avec cinq victoires et aucun revers, puis remporté l’or aux championnats des Amériques en août 2015 en disposant de Cuba en finale. Selon Alexandre Gascon, elles visent encore une demi-finale : « Il sera intéressant de suivre leur parcours. »

RUGBY

Magali Harvey Discipline : rugby à 7, arrière ou ailière Âge : 25 ans

Karen Paquin Discipline : rugby à 7, ailière Âge : 28 ans

L’équipe canadienne féminine est une puissance mondiale. Elle se classe actuellement deuxième au monde dans la World Rugby League et a même battu l’Australie pour la première fois cette année. Les chances sont bonnes de la voir remporter sa place au podium à Rio où le rugby à sept fait son entrée comme discipline en 2016. « L’équipe nationale devrait avoir quelques Québécoises dans ses rangs, dont Magali Harvey, qui a été nommée meilleure joueuse du monde en 2014. Avec Karen Paquin, une autre fille très solide de Québec, les deux forment un one-two-punch très intéressant », souligne Alexandre Gascon.

SOCCER

Josée Bélanger Discipline : soccer, attaquante Âge : 29 ans

Gabrielle Carle Discipline : soccer, attaquante Âge : 17 ans

Rhian Wilkinson Discipline : soccer, défenseure Âge : 33 ans

Après avoir obtenu la médaille de bronze à Londres, l’équipe canadienne féminine de soccer, qui a conservé le même noyau, a obtenu de bons résultats sur la scène internationale. « C’est encore une très bonne équipe. La très jeune et très talentueuse Gabrielle Carle se joindra à l’équipe pour ses premiers Jeux à Rio. Rhian et Josée sont deux excellentes joueuses très polyvalentes qui amèneront avec elles leur expérience des Jeux de 2012 », dit Alexandre Gascon.

Partagez cet article




commentaires

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.