Été 2016 - No. 186

Articles de ce numéro

On entendrait une mouche voler. Devant une centaine d’étudiants et une poignée de praticiens rassemblés dans un amphithéâtre de l’UQAM, Anne-Marie Beaudoin-Bégin arpente l’estrade, et livre son diagnostic : les Québécois souffrent d’insécurité linguistique. Et selon elle, il serait grand temps de briser les chaînes de ce complexe historique.
Près de quarante ans après sa fondation, l’École de technologie supérieure (ÉTS) garde le cap. Cet établissement d’enseignement montréalais fait toujours de la recherche appliquée et du transfert technologique sa spécialité, profitant aujourd’hui de la croissance du secteur de la robotique pour offrir des solutions aux grandes et, bientôt, aux plus petites entreprises du Québec.
Le 23 juin 2016, les Britanniques, les Irlandais et les citoyens du Commonwealth de plus de 18 ans qui résident au Royaume-Uni voteront sur la question suivante : Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l’Union européenne, ou en sortir ?
Une très bonne performance permettrait au Canada de récolter autour de 18 médailles. De ce lot, quelques podiums seront probablement obtenus grâce au Québec. Qui sont les athlètes québécois à suivre aux Jeux olympiques de Rio qui se tiendront du 5 au 21 août 2016 ? Alexandre Gascon, journaliste à la recherche, attitré à cet événement sportif de l’été à Radio-Canada, et Luc Bellemare, journaliste à RDS qui en sera à ses septièmes Jeux comme reporter, ont partagé leurs prédictions avec Forces.
Chaque fois que j’entends la voix doucereuse d’Eddy Savoie vanter les mérites des Résidences Soleil en s’adressant aux « gens du bel âge », je suis prise d’une violente crise d’identité. C’est moi, ça ? Le malaise a redoublé quand je suis entrée de plain-pied dans la soixantaine, en février dernier.
Fondatrice et associée directeure, Cycle Capital Management
Dans les coulisses de vos émissions de télé et de radio préférées, il y a Caroline Tremblay et son entreprise de recrutement d’auditoire Public Cible. Sa mission : trouver des gens pour assister aux émissions, de plus en plus nombreuses, qui sont enregistrées devant public : rires, réactions, cris, applaudissements, ambiance. Bref, un public qui met en valeur l’animateur et ses invités.
Elle n’est plus réservée aux tout-petits ! Jouet dans les années 1930, puis moyen de transport au milieu du siècle dernier, la trottinette a connu son heure de gloire au tournant des années 2000 avec l’apparition de modèles légers, abordables et portatifs. Après une éclipse, elle refait surface au Québec sous de multiples formes, mais se bute à la réglementation en vigueur.
L’indépendance des nations capables d’assumer cette responsabilité est devenue avec les années une règle universelle et pratiquement incontournable. À leur fondation, après la Deuxième Guerre mondiale, les Nations unies regroupaient environ 50 membres.
Politique énergétique 2030 La fin des énergies fossiles n’est pas pour demain… mais pour après-demain. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a enclenché le 7 avril dernier le compte à rebours : la quantité de produits pétroliers consommés au Québec doit diminuer de 40 p. cent d’ici 2030. Selon lui, l’atteinte de cette cible « ambitieuse » et « exigeante » est incontournable dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques.
En entrevue exclusive, Min Zhu, directeur général adjoint du Fonds monétaire international L’économie mondiale traverse une période de grands défis et de grandes incertitudes, constate le directeur général adjoint du Fonds monétaire international, Min Zhu. Il est plus que temps que les gouvernements prennent les choses en main afin de mettre en branle les profondes réformes nécessaires à leurs économies et de travailler en concertation pour toutes ces questions qu’ils ne peuvent régler seuls.
Les déchirements politiques sur le thème du libre-échange dominent l’actualité économique. Pas une semaine sans relents cycliques du protectionnisme et du repli sur soi associés au retour des nationalismes. Sur fond d’invitation référendaire sur un éventuel Brexit qui divise les Britanniques et de rendez-vous électoraux imminents pour plusieurs pays concernés, la ratification de ces grands traités est donc loin d’être acquise. L’hésitation rappelle la nécessité d’une réflexion sur les nombreux obstacles à contourner pour que cette nouvelle génération de grands accords multilatéraux puisse convaincre de leur légitimité démocratique et économique.