Karl Rettino-Parazelli

Entrevue exclusive avec Enrico Letta, ancien premier ministre d’Italie
Près de quarante ans après sa fondation, l’École de technologie supérieure (ÉTS) garde le cap. Cet établissement d’enseignement montréalais fait toujours de la recherche appliquée et du transfert technologique sa spécialité, profitant aujourd’hui de la croissance du secteur de la robotique pour offrir des solutions aux grandes et, bientôt, aux plus petites entreprises du Québec.
Elle n’est plus réservée aux tout-petits ! Jouet dans les années 1930, puis moyen de transport au milieu du siècle dernier, la trottinette a connu son heure de gloire au tournant des années 2000 avec l’apparition de modèles légers, abordables et portatifs. Après une éclipse, elle refait surface au Québec sous de multiples formes, mais se bute à la réglementation en vigueur.
L’impression 3D gagne en popularité et repousse sans cesse les limites technologiques. Après le plastique, la fabrication de pièces en aluminium, une couche à la fois, pourrait être sur le point de révolutionner le secteur manufacturier québécois. À condition que les entreprises et les alumineries y trouvent leur compte.
çus comme des objets futuristes ou de simples gadgets, les drones, outils aux mille possibilités, se multiplient au-dessus de nos têtes, pour le meilleur et pour le pire. Une industrie en pleine ébullition qui pourrait bientôt changer pour de bon notre manière de travailler, de nous divertir et de consommer.
Les batteries ne sont plus confinées aux téléphones cellulaires et aux appareils électroniques : elles se multiplient sur les routes et font maintenant leur apparition dans les foyers américains. Pour devenir incontournables, il leur reste cependant des barrières technologiques et environnementales à franchir.
À la maison ou dans le métro, sur une console, un ordinateur ou un téléphone intelligent, des Québécois de tous les âges s’adonnent désormais aux jeux vidéo. Mais ce que bien des gens percevaient comme un simple passe-temps est devenu une véritable discipline sportive pour des millions de joueurs autour de la planète, et le Québec n’échappe pas à cette tendance.
Ce qui a d’abord été perçu comme une révolution dans la manière de nourrir la race humaine est peut-être en train de nous affaiblir, bouchée après bouchée. Depuis les années 1960, les pesticides ont permis de multiplier par trois la productivité de l’agriculture autour du monde, mais les inquiétudes qu’ils soulèvent pour la santé ont augmenté d’autant. Sait-on vraiment ce qu’on mange ? Même des spécialistes en doutent.

Pages