Printemps 2018 - Numéro 193

Articles de ce numéro

Je ne me souviens pas avoir rencontré Paul Tellier avant ce rendez-vous du midi au nouveau bistro Rosélys de l’hôtel Reine-Élizabeth. Je n’avais même jamais vu Tellier en personne, ce qui est assez surprenant puisque nous avons plusieurs connaissances en commun. Devant la table, un homme de haute stature au port d’athlète me tend la main : c’est lui. Costume marine à revers croisés, cravate rouge tranchant sur une chemise éclatante de blancheur, dernière livraison du Financial Times sous le bras, l’homme qui m’accueille pourrait être un financier de la City, large sourire en supplément. Il m’observe un instant de ses yeux vifs, puis engage rapidement la conversation comme si nous étions de vieux camarades se retrouvant après des années. Par Guy Fournier
Les 10 000 médecins spécialistes du Québec, dont la rémunération annuelle moyenne dépasse déjà les 400 000 dollars, ont obtenu de Québec deux milliards dollars de plus sur 10 ans. Les médecins omnipraticiens ont reçu pour leur part 1,6 milliard. En même temps, infirmières et médecins sont nombreux à clamer publiquement que les travailleurs du milieu de la santé sont à bout de souffle et que le besoin de réinvestir dans l’accès aux soins est criant. Il n’en fallait pas plus pour déclencher une crise sociale au Québec, sur fond d’élections provinciales. Tour d’horizon. Par Martine Letarte  
Il est fascinant de voir à quel point la science-fiction et les bandes dessinées anticipent les développements technologiques. Le dessin animé Tintin et le lac aux requins, sorti en 1972, est un cas d’espèce. Le professeur Tournesol y invente une imprimante tridimensionnelle dont une crapule cherche à s’emparer pour reproduire des œuvres d’art volées dans de grands musées. Douze ans plus tard, les premiers brevets sur les imprimantes 3D étaient déposés.  
Pour l’industrie mondiale de l’assurance, les changements climatiques ne représentent plus un vague risque futur : il s’agit d’une menace immédiate et bien réelle. Face à la multiplication d’événements météorologiques extrêmes, elle tente d’adapter ses produits et d’accompagner ses clients, lesquels finiront malgré tout par éponger la facture. Par Karl Rettino-Parazelli  
Ouvrant des possibilités jusque-là inimaginables, l’entreprise lavalloise BONE Structure a conçu une armature en acier léger, sans murs porteurs, ce qui ouvre l’espace et la possibilité de fenêtres immenses pour accueillir la lumière. De quoi faire rêver les bâtisseurs de cathédrales ! Mais le concept est aussi bien ancré dans le 21e siècle : écologique, écoénergétique, combiné à une technologie de précision inspirée de l’aéronautique et de l’industrie automobile qui rend sa structure résistante et durable. Le processus de fabrication fait de cette armature une structure transformable : la maison peut changer au fil des ans pour s’adapter aux besoins des familles. Voici comment l’homme à la tête de l’entreprise, Marc-André Bovet, a rêvé son nid – et celui des autres. Par Stéphanie Marin  
Pouvons-nous toujours avoir confiance en nos institutions ? À lire les médias de toutes natures, force est de constater que le scepticisme à leur égard prédomine. Assurément toujours perfectibles, ces institutions doivent-elles pour autant être passées au broyeur ? C’est une chose de redéfinir certains aspects de nos organisations collectives, c’en est une autre de succomber aux muses du populisme et d’abattre sciemment des murs porteurs de notre société démocratique. Par Nelson Michaud  
La femme qui compte révolutionner le monde avec CRISPR-Cas9 Elle a 32 ans, elle a un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire, elle a lancé en Californie l’entreprise Caribou Biosciences au sein de laquelle elle conçoit des applications pour l’outil d’édition du génome CRISPR-Cas9. Et elle compte bien participer à la révolution imminente dans différents domaines grâce au potentiel énorme que renferme cette innovation. Entrevue avec Rachel Haurwitz. Par Martine Letarte  
« Incertitude ». C’est le mot qui, tel un leitmotiv, compose la trame du scénario économique en 2018. Les économies du Québec et du Canada se retrouvent dans l’œil du protectionnisme américain, subissant les attaques commerciales à répétition de Washington. Elles ont eu la chance d’affronter ces vents contraires avec une conjoncture tonifiée par la forte contribution des ménages. Mais la croissance pourra difficilement garder le rythme sans une contribution des investissements des entreprises, encore paralysées par la gestion chaotique du gouvernement de Donald Trump. Une entrevue avec François Dupuis, vice-président et économiste en chef du Mouvement Desjardins.  
Lancée dans l’acrimonie et sur la base de fausses prémisses, la renégociation de l’ALENA continue d’avancer malgré tout. Le Canada, qui a beaucoup à perdre dans l’affaire, s’efforce de « faire pour le mieux tout en se préparant au pire ».  
Si vous vous intéressez au processus de sortie du Royaume-Uni de l’UE, le mot que vous entendrez le plus souvent ces jours-ci à Londres est « Canada ». En effet, la relation entre le Royaume-Uni et l’UE pourrait devenir similaire à celle qui unit actuellement le Canada et l’UE.