Société

Petite, j’aimais bien jouer au pape. C’était la grande époque de Jean XXIII, le premier pape libéral de l’Histoire, père du concile Vatican II, la révolution tranquille de l’Église catholique, dont on parlait tous les jours au pensionnat. Par Lise Ravary
« L’art, c’est un outil de changement social. » Amina Jalabi est à l’origine de Flash Forward Photovoice, un atelier où chaque semaine, une douzaine de jeunes Syriens, au pays depuis quelques mois, découvrent une partie de leur nouvelle vie. Comment ? À travers l’objectif d’un appareil photographique. Ce qu’ils rapportent va bien au-delà de l’image. Par Yann Fortier
La rue Ontario Est. Oui. Parce que si plusieurs plaident en faveur de l’émergence de cités-États, les quartiers et certaines artères peuvent prétendre au développement de leur propre personnalité. 
J’aurais pu tout aussi bien écrire « l’homme de devoir », car, de toute évidence, Brian Myles en est un. La jeune quarantaine, le regard franc et vif, costume impeccable et coupe de cheveux quasi militaire, il est le neuvième directeur d’un quotidien dont on a souvent annoncé la mort, qui ne survient pas.
À l’été 2015, le couperet tombe au Palais de justice de Montréal : la Cour supérieure enjoint au Parlement canadien de mettre fin, dans un délai de 18 mois, à la « discrimination historique » à l’égard des femmes autochtones qu’entretient la Loi sur les Indiens, à défaut de quoi les articles rendant plus difficile pour les femmes l’obtention du statut d’Indien seront « inopérants » à compter de février 2017.
Chaque fois que j’entends la voix doucereuse d’Eddy Savoie vanter les mérites des Résidences Soleil en s’adressant aux « gens du bel âge », je suis prise d’une violente crise d’identité. C’est moi, ça ? Le malaise a redoublé quand je suis entrée de plain-pied dans la soixantaine, en février dernier.
Dans les coulisses de vos émissions de télé et de radio préférées, il y a Caroline Tremblay et son entreprise de recrutement d’auditoire Public Cible. Sa mission : trouver des gens pour assister aux émissions, de plus en plus nombreuses, qui sont enregistrées devant public : rires, réactions, cris, applaudissements, ambiance. Bref, un public qui met en valeur l’animateur et ses invités.
Elle n’est plus réservée aux tout-petits ! Jouet dans les années 1930, puis moyen de transport au milieu du siècle dernier, la trottinette a connu son heure de gloire au tournant des années 2000 avec l’apparition de modèles légers, abordables et portatifs. Après une éclipse, elle refait surface au Québec sous de multiples formes, mais se bute à la réglementation en vigueur.
L’ancien ambassadeur du Canada aux États-Unis, Raymond Chrétien, se réjouit du réchauffement de l’amitié entre les deux pays. Au cœur de la politique et de l’économie canadiennes, leurs relations devront, selon le diplomate, encore s’approfondir, notamment en matière d’environnement, de sécurité et de politique étrangère. Forces fait le point.
Le moment est venu de célébrer les personnes d’exception qui inspirent, émeuvent, guérissent et guident. Encore une fois, des traits communs relient les quatre personnalités de l’année de Forces : leur capacité d’aller vers les plus grands défis, où qu’ils se trouvent, et de les relever avec brio. Ces quatre chefs de file dans leurs domaines respectifs — l’humanitaire, la culture, le sport et la politique — transcendent leur profession et servent d’exemple pour la plupart d’entre nous. La Dre Joanne Liu, présidente de Médecins sans frontières, a placé au centre des opérations de son organisation les victimes des pires zones de crises de la planète, tout en clamant haut et fort que même la guerre doit conserver des balises humanitaires ; Yannick Nézet-Séguin, chef d’orchestre prodigieux, voit son immense talent applaudi dans les plus hautes sphères de la musique classique ; Pernell Karl Subban, super vedette de hockey et défenseur des Canadiens de Montréal, a su toucher le cœur de millions de gens grâce à son incroyable générosité ; et Justin Trudeau, devenu récemment le 23e premier ministre du Canada, a insufflé une nouvelle culture à Ottawa, imposant un changement de cap à la politique nationale. À eux quatre, ils représentent ce qu’il y a de plus inspirant dans la nature humaine : le courage, la détermination, le sacrifice de soi pour une grande cause, la capacité à se donner corps et âme pour élever notre destinée collective vers plus de lumière. En cette ère où les enjeux se mondialisent chaque jour davantage, nous avons plus que jamais besoin d’individus remarquables comme eux.
Née dans le ressac du référendum de 1995, Montréal International aura 20 ans en 2016. L’institution impose encore toute sa pertinence dans cette réalité économique plaçant les grandes métropoles en concurrence pour attirer les investissements directs, la main-d’œuvre spécialisée et les talents tout en rivalisant pour accroître leur portée à l’échelle internationale.

Pages