Québec

Il fut un temps où l'on disait : « Quand les États-Unis éternuent, l'Ontario tousse, et le Québec a une pneumonie ». Sans aller jusqu'à l'immunité complète, les choses sont aujourd'hui à la fois moins simples et moins angoissantes ; les disparités entre le Québec et l'Ontario n'ont plus la même envergure.
  Comment gouverner à notre époque alors que les gouvernements assument, directement et indirectement, de vastes responsabilités et sont imputables de leurs décisions ainsi que de celles prises en leur nom ?
  Considéré comme turbulent à la garderie, Gabriel a six ans lorsque tombe le diagnostic de déficit d’attention avec hyperactivité. Pour lui comme pour bien d’autres avant lui, le passage au milieu scolaire aura marqué un point de rupture et le début de la médication. Environ 5 % des enfants québécois de six à 12 ans présentent le même problème. Certains s’en sortent mieux que d’autres. Portrait d’un phénomène encore méconnu.
  Difficile de ne pas s’interroger sur les médias, par les temps qui courent. Depuis quelques années, en fait. Si je me risquais à mettre une date sur ce que j’appelle la « dérive médiatique », j’en fixerais le début à l’arrivée de l’information continue à la télévision. 
Les succès contemporains de Montréal sont impressionnants à plusieurs égards, et son rang habituellement très honorable dans divers classements mondiaux ou continentaux prestigieux a de quoi rendre fier.
Même s’il m’apparaît de plus en plus évident que la télévision n’aura été que l’épiphénomène d’Internet, qui représente sans nul doute la grande révolution du 21e siècle, il n’en reste pas moins qu’encore aujourd’hui, certaines émissions deviennent de véritables « phénomènes de société ». Comment expliquer un tel phénomène, s’agissant du Banquier ?
Le modèle québécois se caractérise par un délicat équilibre entre les secteurs public, privé, coopératif, associatif et communautaire. Ses adversaires le présentent ironiquement comme « sacro-saint », et ses défenseurs inconditionnels le considèrent sérieusement comme tel. Ces deux approches sont évidemment fausses : ce modèle n’est pas parfait ; il s’est constamment adapté et doit continuer à le faire.
Le Québec, avec plus de 350 parcours, est devenu au fil des ans une destination vacances ou affaires de choix pour les golfeurs étrangers. Voici un survol des parcours publics incontournables, pour les visiteurs ou pour les Québécois qui veulent découvrir de nouveaux terrains de jeu.
Jamais secteur d’activité ne fut frappé d’autant de malheurs à la fois que l’industrie québécoise de la forêt. Pratiquement aucune branche – c’est le cas de le dire ! – n’est épargnée, de la coupe initiale en passant par l’industrie du sciage et celle des pâtes et papiers, jusqu’aux services connexes. 
Les pouvoirs publics de tous ordres doivent se concerter pour donner un statut de ressource naturelle nationale au fleuve Saint-Laurent, afin de créer un véritable pôle mondial d’attraction touristique, comparable aux plus beaux parcs de la planète.

Pages