Québec

Dans la course au pétrole, le gouvernement du Québec accélère le pas même si l’exploration et l’exploitation des ressources en hydrocarbures fossiles enfouies dans le sous-sol québécois constituent un objet de discorde.
Au cours de la dernière année, trois Québécois ont pu se distinguer par leurs grandes réalisations. Grâce à leur talent, leur vision et leur acharnement au travail, ils ont respectivement su conquérir des marchés étrangers, le cœur du public et Hollywood. Alain Bouchard, 64 ans, président-directeur général d’Alimentation Couche-Tard, est un nouveau milliardaire. Son entreprise est la seule de sa catégorie au Canada à connaître une expansion mondiale. Colette Roy-Laroche, 69 ans, la mairesse de Lac-Mégantic, a été un phare d’inspiration d’une droiture exemplaire lors de la pire des crises. La tragédie qui a frappé sa petite ville a révélé qu’il existe encore des élus admirables en cette ère de politiciens municipaux accusés de corruption. Denis Villeneuve, 47 ans, a attiré l’attention des plus grands producteurs aux États-Unis. Avec Prisoners, le cinéaste a montré qu’un gros budget n’interdit pas la réalisation d’une œuvre au ton personnel. Tous trois sont au sommet de leur forme, s’attaquant avec brio aux défis qu’ils affrontent. De véritables modèles à suivre pour les générations montantes en affaires, en politique et en cinéma. Pour toutes ces raisons, Forces leur décerne le titre de « personnalité de l’année ». Voici l’occasion d’en apprendre davantage sur leurs points de vue concernant la dernière année, ce qui les motive au moment présent et comment ils entrevoient l’avenir.
D’habitude, quand je rencontre Roger Frappier, c’est qu’il vient de lancer un nouveau long métrage. Aujourd’hui, dans l’arrière-cuisine du Soupesoup, 649 rue Wellington, à Montréal, c’est le film de sa vie que Roger déroule devant moi entre sa soupe détox et mon velouté de topinambour.
L’Université McGill est beaucoup plus ancrée dans la vie montréalaise et dans l’ensemble de la société québécoise qu’on semble le croire. À preuve, le fait qu’elle a placé pour la première fois à sa tête une Québécoise francophone, nous dit sa nouvelle rectrice, Suzanne Fortier. Mais ce n’est pas tout...
Le Québec est encore, pour le moment, l’un des premiers producteurs d’aluminium du monde. Cet « or gris » vient s’ajouter à nos autres « ors » – c’est d’ailleurs à « l’or bleu » que nous devons l’immense richesse qu’il nous a permis de créer.
Le Port de Montréal se porte bien, en dépit de nombreux défis et du peu d’intérêt qu’on lui porte généralement au Québec, estiment les experts. Aux portes de l’Amérique du Nord et en plein cours du Saint-Laurent, il est bien positionné pour tirer profit de ce nouvel accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne.
Au cœur de l’histoire et de l’économie québécoises, le Port de Montréal poursuit ses efforts de développement de ses propres services comme de toute la chaîne logistique de transport dont il est le pivot, dit sa PDG, Sylvie Vachon. Il voudrait aussi mieux se faire connaître et apprécier des nouvelles puissances économiques montantes, mais aussi des Québécois et de leurs pouvoirs publics.
Rares sont les économies qui disposent d’un levier actif tant dans le financement que dans le démarchage d’entreprises. Rares, aussi, sont les économies situées au confluent des deux plus importantes zones commerciales occidentales avec, pour toile de fond, ces accords de libre-échange unissant le Canada aux États-Unis et au Mexique, et bientôt le Canada à l’Union européenne. Le Québec et son bras financier, Investissement Québec, se démarquent à l’international, là où la concurrence pour attirer l’investissement porteur ou structurant est plutôt féroce.
Le temps des Fêtes convoie son lot de sorties et de festivités, souvent planifiées depuis des semaines. Ces légendaires partys de bureau se déclinent au pluriel, ici avec des collègues, là avec des clients, le tout saupoudré de lunchs de service, de soupers pour les employés, etc. Dans ce contexte, quoi de mieux pour se détendre que de s’offrir un cinq-à-sept ? Forces vous propose un palmarès tout à fait subjectif d’adresses montréalaises, arrosé de recommandations d’amateurs et de véritables professionnels. Santé !
La Charte des valeurs du gouvernement Marois est fortement influencée par le modèle français, un modèle unique résultant de siècles de guerres et de conflits religieux. La France est-elle vraiment un exemple à suivre pour assurer la laïcité de l'État, alors que son système d'immigration demeure fortement critiqué par certains ? Louis-Bernard Robitaille a rencontré Christophe Barbier, directeur du magazine l’Express, qui nous dit pourquoi il est un grand défenseur du système français de laïcité.
Entre les bras de sa mère, dans la salle d’attente, un nourrisson boit un biberon. Des jouets sont éparpillés entre les chaises. À l’étage, au-dessus de nos têtes, on suit le bruit des pas qui craquent sur les vieux planchers de cette ancienne maison de bedeau, mitoyenne à l’église Saint-Pascal-Baylon dans le quartier Côte-des-Neiges.

Pages