Automne 2014 - No. 179

Articles de ce numéro

À l’occasion d’une visite récente en Russie, j’ai eu le plaisir de parler de l’histoire de l’Union européenne dans une école située à près de 300 kilomètres de Moscou.
Le décor clinquant et l’ambiance feutrée des casinos québécois n’a plus le même effet sur les adeptes des jeux de hasard et d’argent. Victimes d’une concurrence désormais multiforme et d’un contexte économique morose, les établissements québécois sont en période creuse. Parviendront-ils à renverser la tendance ?
L’homme est grand et costaud. Plus de six pieds. Un brin timide, avoue-t-il. Quand je l’aborde au restaurant Bouillon Bilk, où je lui ai donné rendez-vous, il semble contrarié par l’intensité des éclats de voix et des rires de la clientèle en ce jeudi midi achalandé.
Dans le contexte géopolitique actuel où certains voient les prémisses d'une troisième guerre mondiale, ou du moins régionale, on constate encore une fois que la stabilité politique d’un pays est inextricablement liée à la solidité de sa croissance économique.
Le cycle de Doha de l’Organisation mondiale du commerce (omc) et sa conclusion minimaliste ont profondément déçu Pascal Lamy, ancien secrétaire général de l’organisation et l’un des plus ardents défenseurs d’une mondialisation régulée et juste.
Le président Hollande et le premier ministre Couillard réaffirmeront sous peu l’amitié franco-québécoise, « bougie d’allumage » de l’Accord économique et commercial global (AECG) en voie d’application entre le Canada et l’Union européenne. Retour sur ce projet colossal de libre-échange.
Selon John Micklethwait, rédacteur en chef de The Economist
Loin d’être issues d’un modèle usé, les coopératives se portent bien partout dans le monde en dépit d’un contexte économique morose. Tellement bien, même, qu’il est étonnant qu’elles ne soient pas davantage connues et reconnues au moment même où l’avenir semble leur sourire plus que jamais.
Entrevue avec le président de la CSN, Jacques Létourneau Le Québec n’échappe pas aux déficits publics et à une croissance économique poussive. Les conventions collectives dans la fonction publique prenant fin au printemps 2015, gouvernement et syndicats ont rendez-vous, sous une logique d’austérité budgétaire, pour un face à face, voire un affrontement direct entre une partie syndicale affaiblie au fil des ans, et un gouvernement majoritaire en début de mandat. « Il nous faudra gagner la bataille de l’opinion publique », déclare à Forces le président de la CSN, l’une des plus importantes centrales syndicales au Québec. Les dés sont-il déjà pipés pour des solutions imposées d’avance ?
Ce n’est pas pour le design de ses bureaux perchés dans un édifice anonyme de Westmount que les clients de la firme Architem sollicitent Andrea Wolff et ses deux associées, Elizabeth Shapiro et Magda Kuskowski, depuis bientôt 30 ans.