Hiver 2015-2016 - No. 184

Articles de ce numéro

Entretien avec le Dr François Reeves, cardiologue environnemental
Le moment est venu de célébrer les personnes d’exception qui inspirent, émeuvent, guérissent et guident. Encore une fois, des traits communs relient les quatre personnalités de l’année de Forces : leur capacité d’aller vers les plus grands défis, où qu’ils se trouvent, et de les relever avec brio. Ces quatre chefs de file dans leurs domaines respectifs — l’humanitaire, la culture, le sport et la politique — transcendent leur profession et servent d’exemple pour la plupart d’entre nous. La Dre Joanne Liu, présidente de Médecins sans frontières, a placé au centre des opérations de son organisation les victimes des pires zones de crises de la planète, tout en clamant haut et fort que même la guerre doit conserver des balises humanitaires ; Yannick Nézet-Séguin, chef d’orchestre prodigieux, voit son immense talent applaudi dans les plus hautes sphères de la musique classique ; Pernell Karl Subban, super vedette de hockey et défenseur des Canadiens de Montréal, a su toucher le cœur de millions de gens grâce à son incroyable générosité ; et Justin Trudeau, devenu récemment le 23e premier ministre du Canada, a insufflé une nouvelle culture à Ottawa, imposant un changement de cap à la politique nationale. À eux quatre, ils représentent ce qu’il y a de plus inspirant dans la nature humaine : le courage, la détermination, le sacrifice de soi pour une grande cause, la capacité à se donner corps et âme pour élever notre destinée collective vers plus de lumière. En cette ère où les enjeux se mondialisent chaque jour davantage, nous avons plus que jamais besoin d’individus remarquables comme eux.
Née dans le ressac du référendum de 1995, Montréal International aura 20 ans en 2016. L’institution impose encore toute sa pertinence dans cette réalité économique plaçant les grandes métropoles en concurrence pour attirer les investissements directs, la main-d’œuvre spécialisée et les talents tout en rivalisant pour accroître leur portée à l’échelle internationale.
David M. Cote, président et chef de la direction de Honeywell, était de passage à Montréal à l’occasion de la Conférence de Montréal 2015 ; il a été interviewé par Michael Fortier, vice-président du conseil chez RBC Marché des Capitaux. Il parle de commerce international, de la compétitivité des entreprises et des nations, de la refonte de l’éducation, d’une réglementation accrue des banques et du système financier international, de politique étrangère et des relations sinoaméricaines, sur fond de crise mondiale.
Je suis arrivé à Paris en train vers 21 h 15 le 13 novembre pour prendre l’avion pour Montréal le lendemain. À mon arrivée, j’étais ravi de retrouver l’éclat et l’effervescence de la Ville Lumière.
çus comme des objets futuristes ou de simples gadgets, les drones, outils aux mille possibilités, se multiplient au-dessus de nos têtes, pour le meilleur et pour le pire. Une industrie en pleine ébullition qui pourrait bientôt changer pour de bon notre manière de travailler, de nous divertir et de consommer.
J’habite à Lambeth, la zone la plus diversifiée socialement de Londres, à la fois à l’égard des identités multiculturelles et de la richesse, les très riches côtoyant les pauvres.
Comment brosser le portrait d’une personne aux mille visages ? Quels propos élaguer lorsque son interlocuteur parle toujours d’abondance, mais rarement pour ne rien dire ? Un arrêt sur image ne saurait rendre justice à celui qui fonce dans la vie comme une fusée dans le cosmos.
Comme le monde des affaires et le Québec tout entier, les universités sont confrontées à une réalité de plus en plus complexe, changeante et mondialisée. S’il ne peut pas les aider en matière de financement pour le moment, le gouvernement devrait au moins ne pas freiner leurs efforts d’adaptation, dit le directeur de HEC Montréal, Michel Patry.
Le peuple allemand est allé au plus profond historique de l’horreur entre 1939 et 1945 avec le régime nazi. Les traces psychologiques sont encore lourdes après des décennies.
Lundi matin, 10 h. Je suis en route pour aller interviewer un spécialiste des mascottes, à Mascouche. Mon entourage a ri de moi. « Vas-tu interviewer Youppi ? Tu seras en territoire connu : comme les politiciens, il ne répond pas aux questions ! » Heureusement, celui qui prend soin de lui, oui.
Les batteries ne sont plus confinées aux téléphones cellulaires et aux appareils électroniques : elles se multiplient sur les routes et font maintenant leur apparition dans les foyers américains. Pour devenir incontournables, il leur reste cependant des barrières technologiques et environnementales à franchir.

Pages